Chargement...

La galvanisation à chaud

Le zinc est un anti-corrosif de grande qualité.

La galvanisation à chaud est un procédé moderne et amélioré protégeant l’acier de la corrosion. La galvanisation à chaud des alliages ferreux est une opération de revêtement par trempé dans un bain de zinc ou d’alliage de zinc en fusion à une température voisine de 460° C.

Ce procédé technique utilise les propriétés du zinc qui empêche la corrosion pour préserver les pièces en acier transformées.

Contrairement aux couches de peinture, le revêtement de zinc, apposé sur l’acier par galvanisation à chaud, ne se décolle pas de la surface. Le revêtement de zinc est allié à l’acier et protège constamment la surface à l’intérieur et à l’extérieur; ce traitement est économique et durable.

Le procédé de galvanisation à chaud se déroule en plusieurs étapes :

Le pré-traitement comprend le dégraissage, le décapage, le rinçage puis le fluxage de l’acier,

L’étape de la galvanisation à proprement parler consiste à immerger l’acier dans le zinc en fusion.

LA NORME

EN ISO 1461

Revêtements par galvanisation à chaud sur produits finis en fonte et en acier / Spécification et méthode d’essai, la norme ISO 1461 spécifie les propriétés générales des revêtements et les méthodes d’essais relatives aux revêtements appliqués par galvanisation à chaud. C’est la norme « référence » pour la galvanisation à chaud.                

UN REVETEMENT REUSSI

Attention ! ! ! Quelques règles de base doivent être appliquées dans la conception d’une pièce destinée à la galvanisation à chaud. Nous vous fournirons alors un revêtement optimum, tout en assurant la sécurité de notre personnel lors de l’immersion de la pièce dans le zinc en fusion.

La qualité de notre prestation dépendra essentiellement de l’adéquation de vos produits à la galvanisation à chaud. Trois critères sont à prendre en compte : le type d’acier utilisé, le respect de perçages de vos pièces, l’assemblage adapté de celles-ci.

ACIERS APTES A LA GALVANISATION

Certains aciers sont de véritables éponges !

Le type d’acier influera énormément sur la qualité finale du revêtement. Choisissez un acier apte à la galvanisation n’aspirant pas le zinc, ce qui évitera d’obtenir un revêtement trop épais, mât et cassant. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, trop de zinc nuit à la qualité du dépôt. Deux classes d’aciers aptes à la galvanisation sont définies : (Si = silicium, P = phosphore)

Classe 1 : Si =<0.03% et Si+2.5P=<0.09%

Classe 2 : Si =<0.04% et Si+2.5P=<0.11%

Classe 3 : Si =0,14 ≤ Si % ≤ 0,25     Si % + 2,5 P % < 0,325    P ≤ 0,035

Attention cependant à la classe 2 : des teneurs proches des limites maximales peuvent provoquer des marbrures et sur-épaisseurs. Outre la composition de l’acier, il faudra éviter les traces de peinture, silicone ou amas de graisse où le zinc ne prendrait pas.

Pour les aciers de la catégorie 3, l’épaisseur de revêtement est, à condition de galvanisation identique, de l’ordre de 120 µm à 200 µm.

PERCAGES

UNE REGLE SIMPLE

La règle de base est d’assurer une évacuation intégrale des liquides afin que ceux-ci circulent librement dans la pièce lors des différentes phases du traitement. Imaginez que vous plongez votre pièce dans une piscine, et qu’il faut que l’eau pénètre dans toute la pièce et en ressorte intégralement en ressortant la pièce de l’eau. La galvanisation, c’est exactement la même chose.

Si la géométrie de votre pièce ne permet pas une entrée et évacuation des liquides de traitement, il vous appartiendra de réaliser des perçages supplémentaires qui répondront à cet impératif.

Bien sûr notre équipe technique se tient à votre disposition pour vous conseiller dans le placement des perçages.

UN PERCAGE OUBLIE PEUT TUER

Avant immersion dans le zinc en fusion, vos pièces sont plongées dans des bains liquides de dégraissant et décapant. Si vos pièces sont mal percées, ces liquides ne s’évacueront pas et resteront emprisonnés lors du passage dans le zinc en fusion. La réaction est immédiate : le liquide chauffe par contact avec le zinc en fusion, il y a vaporisation, la vapeur ne peut pas sortir et fait exploser la pièce projetant plusieurs tonnes de zinc à 450°C plusieurs mètres autour du bain. Nous ne pouvons mettre en jeu la sécurité de notre personnel.

Outre le risque d’explosion, des pièces mal percées provoqueront des coulures et sur-épaisseurs disgracieuses.

ASSEMBLAGES 

UN ASSEMBLAGE ADAPTE

Les règles d’assemblage permettent d’éviter que vos pièces ne se déforment tout en assurant un écoulement parfait des liquides.

Pour éviter les déformations, il faudra éviter tous les assemblages unissant des pièces fines à des pièces épaisses : les vitesses de dilatation et de refroidissement étant différentes, vos pièces travailleront et seront irrémédiablement déformées.

Les règles d’évacuation des liquides devront éviter l’emprisonnement de ceux à l’intérieur des pièces mais aussi à l’extérieur : une fois la pièce galvanisée, un liquide emprisonné entre deux pièces suintera sur la galvanisation et la tâchera. Veillez donc, à ce sujet, à assurer des soudures étanches.

N’oubliez pas d’enlever toutes les traces de peinture, vernis, adhésif, …

Et surtout n’hésitez pas à nous contacter pour toutes les éventuelles questions.

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close